Monnaie complémentaire & Transition...

samedi 3 mars 2012
popularité : 19%

Article par Frédéric Bosqué, coordinateur du SOL Violette, Monnaie complémentaire de Toulouse, publié sur le site AGORAVOX, le 12 novembre 2011.

Les monnaies complémentaires associées aux circuits sont à l’industrialisation de la finance ce que furent la protection sociale, les scops, les mutuelles et les syndicats à l’industrialisation de la production du début du siècle dernier ...
Inciter le plus en plus de citoyens à se servir d’une monnaie complémentaire et locale pour payer jusqu’à 15% de leur besoins locaux, s’est initier un processus irréversible conduisant, si nous somme suffisamment nombreux à le faire (toujours "l’union fait la force !), à une transition vers la métamorphose de toute notre société.

En effet, au niveau du sol-violette, nous avons identifié 5 principes qui sont de véritables outils de transformation des rapports sociaux par l’usage de la monnaie complémentaire :

1-Relocaliser les transactions monétaires, le crédit bancaire et l’Epargne

Le fait de récupérer des euros des systèmes bancaires classiques pour les déposer sur des réseaux bancaires éthiques, permet de multiplier par 12 la capacité de ses réseaux bancaires et diviser par 12 la capacité de credit des réseaux classiques. Du coup, comme 97% des transactions se font sur les marchés financiers et que 85% de ces transactions sont financées par le crédit, c’est un moyen efficace de transférer ces transactions vers l’économie réelle qui ne représente aujourd’hui que 3% des transactions en monnaie,

2- Prioriser le Financement de l’offre locale et de la demande solvable des citoyens précarisés

Le dépôt en monnaie centrale sur réseau éthique reconstitue une épargne que nous pouvons, comme dans le cas du sol-violette, sur le financement d’une part d’entreprises respectueuses des hommes et de la nature et d’autre part, faire du microcrédit pour les personnes en situation d’exclusion financière

3- Amplifier la circulation monétaire au sein d’un circuit local court

De plus, contre ses euros nantis par le citoyen, nous mettons en circulation un titre de paiement ( le coupon de monnaie complémentaire) qui ne pourra plus remonter sur les marchés financiers et ne pourra circuler que dans un réseau d’entreprises locales agrées. De plus, nous offrons 1 sol-violette de plus par tranche de 20 € nantis, se qui améliore de 5% le pouvoir d’achat des citoyens. Par contre nous taxons le retour vers l’euro d’autant ce qui ralenti les fuites. Comme en plus la monnaie est fondante ( 2% pr trimestre), elle circule plus vite et concours à la création de plus de richesse que l’euro ( 2 X plus environ pour nous). Nous remplaçons ainsi la rareté de la monnaie au niveau local par sa rotation plus rapide. Enfin, comme le sol-violette est monnaie permanente, et l’une monnaie-dette, son usage désendette les ménages, les entreprises et les collectivités puisqu’il n’est plus obligé de rembourser de crédit pour la créer !

4- Orienter la production locale vers le respect des humains et de la nature

Utiliser une monnaie complémentaire et locale, associée à des critères d’agrément lié à un développement durable, nous permet de reprendre le contrôle sur ce qui est produit et comment il est produit. C’est une sorte de "label Ethique" apposée sur la monnaie nous permettant de n’accepter que de la monnaie qui vient d’une entreprise sociétalement responsable et ne la redonner qu’à une entreprise du même type. L’usage d’un monnaie complémentaire fait office de "machine à laver" la monnaie et nous permet d’entrer résoluement dans le concept des villes en transition...

5- Instaurer une gouvernance partagée et citoyenne de la monnaie

Enfin, comme cette monnaie complémentaire est géré par un comité d’agrément local, composé de toute les partes prenantes prenantes du circuit économique ( acheteurs, vendeurs, financiers, élus et fondateurs) et que les décisions se font au consensus, sinon au consentement ( pas d’objection) ou au pire au 2/3 des voix, nous entrons de plein dans cette idée fondamentale "d’étendre la démocratie au marché" qui nous conduit tout droit vers : la réappropriation citoyenne de la monnaie

Alors ... continuons à former nos ami(e)s citoyen(e)s car, une fois compris cette mécanique jusqu’aux extrémités de leurs muscles ... il ne se passera pas vingt ans pour que nous soyons les acteurs d’une nouvelle (R)évolution non-violente .... je l’espère !

Pour ceux qui veulent aller plus loin J’ai mis en ligne en fichier collaboratif sur les monnaies complémentaires : http://framapad.org/yOyzVLOq0q.... si vous avez d’autres liens intéressant n’hésitez pas à le modifier et à le faire circuler !

Car pour moi, le plus important aujourd’hui c’est l’éducation populaire du citoyens sur les mécanismes monétaires de base et leurs alternatives ainsi que après le passage à l’acte et s’ajoutant ou en créant une monnaie complémentaire locale près de chez lui !

Frédéric Bosqué

contact@sol-violette.info


Brèves

27 avril - Le Coopek ferme boutique

Lancé en octobre 2016, les premiers achats réalisés fin décembre 2016, l’arrêt de la monnaie (...)

26 avril - Communiqué du Réseau des MLCC

A l’issue des 14° Rencontres Nationales des MLCC du WE de Pâques à Gonfreville-L’Orcher en (...)

18 avril - Quels projets en France ?

Pour connaître les projets en cours ou les projets en construction dans l’hexagone suivre le lien (...)

22 février - 14ème Rencontre du réseau des MLCC – 15,16 et 17 avril 2017

Les 14° Rencontres Nationales ont lieu pendant le week-end de Pâques 2017. Elles sont destinées (...)

2 avril 2016 - Les 13° Rencontres des Monnaies Locales Complémentaires...

auront lieu à Lignières-en-Berry, les 14-16 mai 2016, 60 ans après une expérimentation pionnière (...)