L’Abeille villeneuvoise n’hiberne jamais

samedi 16 novembre 2013
popularité : 34%

Article d’Annabel Perrin publié par L’Hebdo Quidam du vendredi 15 novembre 2013 dans la version Info-villeneuvoise.

La monnaie locale l’Abeille n’en finit pas de faire des adeptes et vient d’élargir son territoire d’envol du côté d’Agen. L’association fondatrice « Agir pour le vivant » est désormais prise en exemple partout en France.

ECONOMIE SOLIDAIRE // // L’Abeille villeneuvoise n’hiberne jamais


« Lorsque nous avons émis les premiers billets, on nous a pris pour des illuminés et des farfelus ». Didier Gusse s’en souvient encore. L’animateur de la monnaie locale villeneuvoise L’Abeille en sourit aujourd’hui, et plutôt fièrement.

Car désormais, l’association « Agir pour le vivant » à l’initiative du projet, compte pas moins de 170 000 billets en circulation : « Une augmentation de 40% en un an » ajoute Françoise Lenoble, présidente d’« Agir pour le vivant ». « Nous avons également 400 adhérents ». Et cela ne risque guère de s’arrêter. Car l’Abeille a désormais des points d’attache à Agen, notamment sur les quatre marchés locaux : « En un an, quatorze entreprises ont rejoint l’Abeille » ajoute Didier Gusse.

Il ose à peine souligner les nombreuses ouvrières nées de l’initiative villeneuvoise. Près d’une vingtaine de monnaies locales existent dorénavant dans l’Hexagone, calquées sur le modèle villeneuvois : « Même Jean-Marc Ayrault envisage de l’implanter à Nantes » précise Françoise Lenoble.

En vedette télé

Il faut dire que l’Abeille ne peut qu’avoir la cote dans une période de crise, où les consommateurs ont tendance à privilégier les filières courtes et se méfient de plus en plus de l’agro-alimentaire : « A force de subir des scandales de la malbouffe, les gens recherchent des produits de qualité et de terroir. Et l’Abeille leur garantit de les trouver ». Car chaque commerçant ou producteur qui souscrit à l’Abeille signe une charte garantissant certains critères de production : « Nous remplissons ainsi nos objectifs : celui de créer de la richesse humaine et de l’échange en même temps que de la richesse économique ».

Preuve de l’engouement actuel pour ces monnaies alternatives, France 5 a invité l’association sur son plateau pour une émission en direct consacrée au sujet : « Nous sommes souvent sollicités car nous en sommes les précurseurs » explique Françoise Lenoble. Pour l’occasion, « Agir pour le vivant » a envoyé une ambassadrice convaincante en la personne de Florence Weiss, propriétaire du Restaurant de la Tour et prestataire de l’Abeille : « Une de nos premières adeptes et un exemple du genre » ajoute Françoise Lenoble.

A.P

Voir l’émission du 14 novembre 2013 sur France 5 / 14.11.13 : Les Monnaies Locales http://www.france5.fr/emissions/la-quotidienne/diffusions/14-11-2013_150977

(le dossier du jour sur le Monnaies locales commencent au bout de 15’25’’)


Brèves

16 octobre 2012 - Nantes. La mairie veut lancer sa propre « monnaie »

La mairie de Nantes entend lancer, en juin 2013, sur l’ensemble de son agglomération, une « (...)