La Lignières pour dynamiser l’économie locale

samedi 20 février 2016
par  admin
popularité : 26%

Article du mercredi 10 février 2016, paru dans le journal de "La Nouvelle République", relatant l’avancée du projet d’une nouvelle monnaie locale complémentaire et citoyenne dans le Berry.


Châteauroux. Créer une monnaie locale propre au Berry : c’était l’objet de la réunion qui s’est tenue la semaine dernière, à la Maison de quartier Est.

Organisée par le collectif Indre pour une transition citoyenne, la réunion a rassemblé des citoyens soucieux d’entrer dans une économie plus solidaire. « Le but est de développer une autre façon de consommer, a confié Catherine Chenivesse, relais dans le département avec, entre autres, Dominique Fleurat et Jean Delavergne, de ce projet initié dans le Cher. Nous voulons ainsi mettre en place une monnaie d’échange et non de spéculation pour relancer l’économie. Ce principe, autorisé par la loi, serait validé dans un périmètre déterminé.  » On compte déjà en France une trentaine de monnaies locales, comme l’Eusko, dans le Pays Basque, mise en place en janvier 2013 et qui compte près de 4.000 utilisateurs et de nombreux commerçants partenaires. Les commerçants qui acceptent cette monnaie se doivent également de participer à l’économie de leur région en se fournissant principalement au plus près de leurs entreprises.

Mise en service en mai

Dans le Berry, une monnaie locale avait été mise en place en 1956, il y a tout juste soixante ans, sur la « Commune libre de Lignières-en-Berry » (lire « repères »). C’est pour cette raison que le nom « la Lignières » serait choisi symboliquement pour désigner cette nouvelle monnaie. La Nouvelle Économie fraternelle (La Nef) est une coopérative financière qui joue le rôle de banque. Elle présente des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets d’utilité sociale, écologique voire culturelle. La date de mise en circulation sera annoncée le 15 mai, lors des Rencontres nationales des monnaies locales à Lignières, par l’association porteuse, MLC en Berry (Monnaie locale complémentaire). La Lignières fonctionnera en complément de la monnaie nationale ou plurinationale.

Repères

En 1900, la commune de Lignières se comptait quelque 3.000 habitants. Une dizaine d’années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle se meurt et en dénombre quasiment la moitié. Il n’y a plus de travail, les commerces baissent rideaux et les jeunes désertent la commune. La municipalité vieillissante à un maire qui semble élu à vie. Pierre Tournadre, horloger, et Georges Lardeau, directeur du cinéma, veulent dynamiser Lignières. Ils créent, le 26 avril 1956, la "Commune libre de Lignières en Berry" (déclarée au Journal Officiel) et distribuent gracieusement des bons de ristourne, les jours de foires ; bientôt, ils mettent en circulation des bons d’achat. C’est la première réalisation d’une monnaie locale en France. L’économie est relancée. Deux années plus tard, le gouvernement français interdit cette monnaie parallèle, craignant que cela donne des idées à d’autres communes.

Correspondant Nouvelle République : Gilles Guillemain



Brèves

16 octobre 2012 - Nantes. La mairie veut lancer sa propre « monnaie »

La mairie de Nantes entend lancer, en juin 2013, sur l’ensemble de son agglomération, une « (...)