Projection du film "Cherche Zone Blanche Désespérement" - 3 novembre

dimanche 16 octobre 2016
par  admin
popularité : 33%

A la Maison de la Vie Associative de Villeneuve sur lot aura lieu, le jeudi 3 novembre à 20 h.30, la projection du film Cherche Zone Blanche désespérément suivi d’un débat en présence du réalisateur et du maire de Trentels.

De plus en plus de personnes sont atteintes d’intolérance aux champs électromagnétiques artificiels.
. En raison de l’explosion des ondes électromagnétiques artificielles, certaines personnes souffrent physiquement et voient leurs vies perturbées.
. Antennes, téléphones sans fil, Wi-Fi, et bientôt compteur Linky, les ondes électromagnétiques sont partout mais certains commencent à en souffrir. Devenus électrosensibles, ils doivent se calfeutrer ou fuir.
. Pour des raisons encore mal élucidées, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants deviennent intolérants aux champs électromagnétiques artificiels diffusés aujourd’hui massivement dans notre environnement.
Déjà deux fois primé pour ses documentaires sur l’environnement, le réalisateur Marc Khanne a mené l’enquête pendant trois ans auprès d’une soixantaine de victimes. L’électrohypersensibilité est-elle annonciatrice d’un mal qui nous concerne tous ?

"Le parti pris du réalisateur Marc Khanne est intéressant puisque, dès le début, se mettant en scène, il ne cache pas son scepticisme au sujet de l’électro-hypersensibilité. Aussi est-il parti à la rencontre de ceux qui souffrent d’EHS. Et là, on découvre un monde insoupçonné… On mesure mieux, à travers ces témoignages, la détresse de ces femmes et de ces hommes, leur solitude et l’incompréhension dont bien souvent ils sont victimes…Grâce à ce documentaire, les téléspectateurs pourront se faire leur propre opinion et se poser immanquablement cette question : doit-on, pour son bien et celui d’autrui, débrancher son Wi-Fi et son téléphone portable ?"

ERDF a entrepris de changer les compteurs électriques pour des compteurs dits « intelligents » dénommés LINKY. Ces compteurs utilisent le courant porteur en ligne (CPL) et communiquent avec des concentrateurs situés dans les postes de distribution. Ils sont capables de communiquer l’ensemble des données de consommation d’un lieu sans intervention de personnel.
Des habitants, des associations, des collectivités locales manifestent leur inquiétude quant à l’accumulation des ondes émises. Ils considèrent qu’un problème de santé publique est posé. La multiplication des compteurs électricité, gaz, augmenterait les signaux et générerait des rayonnements nocifs alors que les réseaux électriques ne sont pas blindés.
Il est grand temps que la question des compteurs communicants (Linky, Gazpar, etc) soit enfin traitée de façon démocratique par l’ouverture de négociations avec le gouvernement afin que la liberté de choix des communes et des habitants soit respectée.