Un projet à soutenir : Une épicerie « 100 % vrac et bio » à Fumel

vendredi 27 octobre 2017
par  admin
popularité : 21%

Mais pour cela faut-il que le financement participatif engagé puisse se conclure positivement avant cette fin novembre.
Soutenu par la CCI 47 et le programme Leader, COMPTOIR NATURE sera la première épicerie 100% sans emballage inutile du Fumélois. Un commerce de proximité différent qui aura pour objectif de changer notre façon de consommer

Une épicerie « 100 % vrac et bio » bientôt à Fumel !


C’est le projet de Valérie François. Cette jeune maman, las du gaspillage et des fins de mois difficiles, envisage d’ouvrir d’ici février 2018, une épicerie « 100% vrac » en centre-ville de Fumel. Un projet ambitieux et inédit sur le territoire.

Faire des économies, éviter le gaspillage et surtout consommer local, bio et bon, ce sont tous les critères qui seront réunis au « Comptoir Nature » qu’espère pouvoir ouvrir dans les mois à venir, Valérie François.
Installée à Fumel depuis trois ans, Valérie, 31 ans, maman de trois jeunes filles, se lance un double défi : ouvrir une épicerie bio et vrac, en plein cœur du centre-ville de Fumel, zone pourtant sinistrée économiquement.

Consommer autrement

"40 à 60 c’est le nombre de repas jetés à la poubelle par an et par habitant en France"

Valérie a toujours fait attention à ce qu’elle mange et d’autant plus depuis qu’elle est maman. « On remplit souvent nos caddies sans savoir ce que l’on met dedans, souligne la porteuse de projet. Sans parler des emballages qui sont une vraie corvée. » Actuellement sans activité, c’est en surfant sur internet que Valérie découvre le concept des épiceries vrac. Tous les produits sont vendus au kilo, permettant ainsi à l’acheteur de ne prendre que ce dont il a besoin. Fini le gaspillage et les déchets ! « L’idéal aussi pour faire des économies ou mieux gérer son budget en fin de mois », souligne Valérie.
Ainsi, au Comptoir Nature, vous pourrez trouver fruits, légumes, fromages, gel douche, lessive, des cosmétiques… vendus au poids. Mais aussi des gâteaux à la coupe ou encore des produits plus originaux tels que du dentifrice solide « équivalent à trois tubes » sur lequel vous pourrez frotter votre brosse à dents compostable. Prix moyen du panier : 15€.
Toujours dans l’idée d’une démarche éco-responsable, « les clients pourront venir avec leur propre contenant, ou profiter de bocaux de récupération disponibles en magasin. Des bouteilles consignées et réutilisables seront aussi à disposition pour les produits liquides », détaille la jeune entrepreneuse.
Mieux consommer fait aussi partie de problématiques actuelles à laquelle souhaite répondre Valérie avec son commerce : elle proposera donc des ateliers pour fabriquer soi-même ses produits d’entretien, ses cosmétiques, des ateliers de cuisine, sur l’hygiène de vie avec l’intervention de naturopathe ou encore des conseils pour la gestion de son budget.

Réinvestir le centre-ville

Valérie s’est d’ores et déjà engagée à travailler le plus possible avec des producteurs locaux. « Il s’agit de revenir à de vraies valeurs, de recréer du lien autour du développement durable et de proposer une alternative à la société de consommation actuelle. Et surtout favoriser l’économie locale. »
Le choix d’ouvrir son épicerie en centre-ville de Fumel peut paraître ambitieux. Mais pour Valérie, c’est une évidence : « Je suis bien ici. Et si cela pouvait recréer une dynamique, avec la boulangerie et la boucherie juste à côté ou encore ouvrir la porte à d’autres projets, ça serait super ! »
Le local est déjà trouvé. Comptoir Nature prendra une place laissée vide en mai dernier Un local que Valérie imagine dans des tons framboise, vert amande et chocolat avec du mobilier en bois de récupération, du style industriel… et surtout chaleureux et convivial.
Pour que l’épicerie devienne réalité, Valérie a lancé son projet sur Tudigo, un site de financement participatif, afin d’obtenir 4 200€. Une somme qui servira à l’achat d’une vitrine réfrigérée, d’une balance, d’un moulin à café et à la création de l’identité visuelle.

Marina Paris

Rendez-vous sur ce site : www.financement47.fr/projects/comptoir-nature, pour contribuer au projet.


Brèves

16 octobre 2012 - Nantes. La mairie veut lancer sa propre « monnaie »

La mairie de Nantes entend lancer, en juin 2013, sur l’ensemble de son agglomération, une « (...)