"Et maintenant, le billet de 50 Abeilles..."

samedi 31 décembre 2011
popularité : 21%

Accueil » Grand Sud » Lot-et-Garonne

Villeneuve-sur-Lot et sa région

PUBLIE LE 26/12/2011 - B.S.

Villeneuve-sur-Lot :
" Et maintenant, le billet de 50 « abeilles »… "

agir pour le vivant Françoise Lenoble, présidente d’Agir pour le vivant, ne se sépare plus de ses « abeilles ». / Photo DDM. B.S

Agir pour le vivant, qui a créé en 2010 une monnaie locale complémentaire, mettra en janvier en circulation un nouveau billet de 50 « abeilles » .
Lancée sur le Villeneuvois voilà deux ans, l’« abeille », la monnaie locale complémentaire (MLC) créée à l’initiative de l’association Agir pour le vivant est plus que jamais entrée, sinon dans les mœurs, au moins dans un cercle de plus en plus élargi. Françoise Lenoble, la coprésidente (avec Henri Baselga) de l’asso, vient d’annoncer la mise en circulation prochaine d’un nouveau billet de 50 « abeilles ». Billet sur lequel sera gravée, comme pour les précédents, la reproduction d’un tableau du peintre villeneuvois Jean-Claude Maurel. Après le Pont-Vieux (sur le billet de 1 abeille), le château de Saint-Avit (2 abeilles), les façades villeneuvoises du bord du Lot (5 abeilles), la halle de Villeneuve (10 abeilles), et le château de Bonaguil (20 abeilles), ce billet de 50, qui sera de couleur bleu, sera décoré de la place Lafayette.
Au total, le nombre d’utilisateurs, donc de billets, grossit régulièrement. « Il y a actuellement quelque 10 000 « abeilles » qui circulent, assure-t-elle, et cette progression est notamment constatée au niveau des entreprises qui adhèrent. Il y en avait 19 à la création de la monnaie, en janvier 2010, puis 40 fin 2010. Aujourd’hui, on dépasse les 50, avec une dizaine d’autres en cours d’agrément ».
Au total, le nombre d’utilisateurs de cette monnaie se comptent plusieurs dizaines (entre 60 et 80). L’affaire a bien pris.
Pas peu fière de rappeler que « l’abeille a été la première monnaie locale complémentaire créée en France au XXI° siècle », Françoise Lenoble entend pour l’heure se cantonner au Villeneuvois pour sa diffusion, même si certains contacts existent au-delà. « Tout est ouvert », lance la dame qui explique, pour sa part, régler 80 % de ses achats alimentaires avec cette monnaie locale complémentaire.
Le chiffre : 50
ENTREPRISES > . Elles étaient une dizaine au début à avoir adopté cette monnaie locale complémentaire. Elles sont, aujourd’hui, plus de 50 ! Soutenir les commerçants affiliés
De la même façon qu’elle a effectué ses achats de Noël avec ses « abeilles », Françoise Lenoble règle ses frais de pressing dans un commerce écologique ou achète du grain pour ses poules par le même biais. « L’objectif poursuivi, insiste-t-elle, est plus que jamais de soutenir les commerçants affiliés au réseau (légalement obligatoire pour utiliser une MLC), des commerçants et des producteurs qui respectent l’environnement. En les faisant travailler, on favorise leur démarche, comme on favorise le commerce local ».

http://www.ladepeche.fr/article/2011/12/26/1247939-et-maintenant-le-billet-de-50-abeilles.html


Brèves

16 octobre 2012 - Nantes. La mairie veut lancer sa propre « monnaie »

La mairie de Nantes entend lancer, en juin 2013, sur l’ensemble de son agglomération, une « (...)